YGGTorrent - Tous droits réservés © 2017

 Nouveau site de téléchargement de films sortis en 2017 / 2018


A voir prochainement

Des milliers de films à télécharger avec Utorrent

Avec l'offre de films à télécharger YggTorrent, regarder vos films sur tous supports c'est tout de suite et en toute simplicité ! YggTorrent, un service multi-supports : Windows, application Android, iOS et tablettes tactiles, c'est selon votre envie ! Découvrez vos films à télécharger ou à regarder en Streaming par abonnement vidéo à la demande.


  Hunter Killer

12 décembre 2018 / Thriller, Action

De Donovan Marsh

Avec Gerard Butler, Billy Bob Thornton, Common

Un commandant de sous-marin américain inexpérimenté fait équipe avec une unité de Navy Seals pour venir à la rescousse du président russe.

  Il était une fois... Dumpy Toys - Les Aventures du Capitaine Jimmy Crochu

5 décembre 2018 / 1h 40min / Fantastique


Il était une fois, deux jumeaux… Jimmy et Eliot, tous deux issus d’un roi et d’une reine. Le roi, malade, avant de mourir, léga à Eliot tout son pouvoir… Laissant Jimmy à la merci de son frère… Cependant, le destin précipita Jimmy dans une histoire exemplaire !!!!

 Mortal Engines

  Science fiction, Aventure

De Christian Rivers

Avec Hugo Weaving, Hera Hilmar, Robert Sheehan

Des centaines d’années après qu’un évènement apocalyptique ait détruit la Terre, l’humanité s’est adaptée pour survivre en trouvant un nouveau mode de vie. Ainsi, de gigantesques villes mobiles errent sur Terre prenant sans pitié le pouvoir sur d’autres villes mobiles plus petites.

ACCUEIL

Avertissement: Sans VPN, votre fournisseur d'accès, tout comme un hacker, peut facilement voir et surveiller tous les téléchargements effectués depuis votre adresse IP. Il peut en résulter des coupures Internet, des mises en demeure, de grosses amendes, et même des peines de prison.

 Utilisez un VPN pour masquer votre adresse IP et télécharger en tout anonymat.


contact  >> Abonnez-vous à un VPN Maintenant
2019 2018 2017 2015 2016
>>> Accédez à YGGTORRENT

Quel est l’avenir du Torrent ?


Depuis sa naissance, le torrent a été combattu de toutes les façons possibles par les autorités. Depuis plus de 20 ans, c’est un véritable jeu du chat et de la souris qui se déroule entre la communauté du Warez et le gouvernement. L’existence du téléchargement a été compromise maintes fois : fermetures, arrestations, contre-mesures… Découvrez quel avenir nous réserve le torrent et quelles solutions s’offrent à nous aujourd’hui.
















L’avenir du Torrent en 2019

Une lutte de tous temps


L’existence du téléchargement illégal a été une longue succession de bouleversements depuis sa naissance autour des années 1999. Une lutte à mort, engagée par les divers gouvernements en place, à l’encontre d’une communauté toute entière, qui s’est formée autour de principes communs : le partage et l’échange de la culture.

Dès 1999, le service de peer-to-peer Napster attirait déjà les foudres des ayant-droits en ouvrant la marche à ce qui deviendrait le partage massif de films et de musiques sur internet. Si les utilisateurs n’avaient pas attendu l’apparition du service pour copier VHS et DVD, Napster a permis ce que personne d’autre n’avait encore tenté jusqu’alors, en permettant le partage de contenu avec une rapidité et une simplicité encore jamais atteinte.

Les premiers à réagir furent les majors de la musique : la Recording Industry Association of America (RIAA), le lobby défendant l’intérêt de l’industrie du disque aux Etats-Unis, dépose très rapidement une poursuite à l’encontre de Napster, le 7 décembre 1999. Effet pervers de cette manœuvre, la tentative de la RIAA de mettre un terme à l’aventure Napster ne fera que lui donner encore plus d’importance, en lui offrant une gigantesque publicité auprès du grand public : le service en sortira grandi de plusieurs millions de nouveaux utilisateurs, au grand désespoir de la RIAA.

Malgré cela, la justice finira par donner raison aux détracteurs et à ordonner la fermeture de Napster, qui disparaîtra en juillet 2001.


L’âge d’or du P2P


La fermeture de Napster, dont les majors avaient pensé qu’elle sonnerait la fin du téléchargement illégal en donnant le signal fort que le vol, même virtuel, ne restait jamais impuni, n’a toutefois pas sonné le glas du warez.

Dès sa disparition au cours de l’année 2001, des dizaines d’autres développeurs décident de profiter de l’énorme engouement populaire instauré par les remous médiatiques de l’affaire Napster, et de lancer leur propre service de téléchargement en peer-to-peer : c’est ainsi qu’apparaissent Kazaa, LimeWire, Gnutella, eMule ou Freenet, des logiciels qui connaîtront un succès retentissant.

Si Napster se contentait de ne proposer que du contenu musical, ces nouvelles applications, elles, décident d’innover en étendant les possibilités aux films, puis à l’ensemble des contenus culturels. Malgré tout, la plupart d’entre elles retiendront la leçon de l’affaire Napster en fonctionnant sur un système décentralisé, afin de rendre plus difficile toute tentative de poursuite de la part des autorités.

Les premières accusations de la part des majors ne tarderont pas à tomber : la RIAA, là encore, ainsi que de nombreuses autres associations de défense des droits d’auteur de toutes nationalités, multiplieront les procès à l’encontre de ces nouveaux logiciels, signant le début d’une décennie de combats acharnés, de désillusions, de tentatives avortées et de contre-attaques entre l a communauté du warez, de plus en plus soudée, et l’industrie audio-visuelle.


De nouvelles techniques de téléchargement


Si de nombreux procès sont déboutés, étant donné la difficulté pour les autorités de prouver la culpabilité des logiciels proposant le téléchargement, de nombreux autres encore finissent par aboutir à la fermeture définitive de certains services. Kazaa fermera ses portes en 2005, LimeWire décidera, sous pression de la justice, de limiter l’accès aux fichiers audio piratés la même année. La preuve en était faite que le nombre de plaintes lancées par l’industrie audio-visuelle finirait par avoir raison de toutes les applications de P2P.

C’est face à ce constat que naîtront de nouveaux services, basés sur un système entièrement différent : le direct download, ou téléchargement direct. Le plus gros représentant de ce mouvement, MegaUpload, créé par le sulfureux Kim Dotcom en 2005, parviendra à récupérer des millions d’utilisateurs orphelins qui s’habitueront à de nouveaux modes de téléchargement, et gagnant même des internautes encore inintéressés jusque-là par le warez.

MegaUpload règnera ainsi en maître sur le téléchargement en totalisant, au plus fort, 25 millions de Go de contenu hébergé sur ses serveurs, et en amassant la somme considérable de 175 millions de dollars au fil de son existence.

Le succès de MegaUpload a donc été multifactoriel : l’existence du peer-to-peer était presque réduite à néant, et le téléchargement direct offrait l’avantage indéniable de ne pas mettre ses utilisateurs en danger en rendant tout partage de fichier quasiment intraçable.

L’aventure devait se poursuivre jusqu’en 2012, date à laquelle le monde du téléchargement connaît un bouleversement majeur qui devait affecter son existence durant longtemps : le FBI fait fermer MegaUpload pour violation des lois sur le copyright, tenant le site responsable des contenus qu’il hébergeait.

En parallèle, la création de l’HADOPI en France allait exercer une pression supplémentaire sur les adeptes du peer-to-peer, qui était parvenu, entre-temps, à se relever et à se réinventer au travers de nouvelles applications.




Accéder à la liste des films